La Société générale fait pâle figure face à BNP Paribas

le
0
Le bénéfice trimestriel de Société Générale ne dépasse pas le milliard d'euros tandis que celui de sa rivale a atteint 2,6 milliards.

Pas de chance pour la Société générale. Non seulement son bénéfice trimestriel déçoit, mais cette contre-performance intervient le lendemain seulement d'une journée consacrant son archi-rival BNP Paribas, champion des profits européens avec 2,6 milliards d'euros glanés sur un premier trimestre surpuissant. Au contraire, la banque dirigée par Frédéric Oudéa publie ce matin, toujours au titre du premier trimestre, un bénéfice net part du groupe de 916 millions d'euros, inférieur au 1,1 milliard attendu par les analystes.

Cette différence par rapport aux prévisions tient à une perte nette de 239 millions d'euros liée à une réévaluation de sa propre dette, une mesure toujours un peu paradoxale : quand le risque d'une banque s'améliore, cela se traduit par une perte comptable car la valeur de son stock de dette propre baisse à son bilan. Durant la crise, cette règle avait joué dans l'autre sens. Conséquence, tout de même, l'écart se creuse entre les deux co

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant