La Société générale confiante pour les ratios de fonds propres

le
0
FRÉDÉRIC OUDÉA CONFIANT POUR LES RATIOS DE FONDS PROPRES DE LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
FRÉDÉRIC OUDÉA CONFIANT POUR LES RATIOS DE FONDS PROPRES DE LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE

FRANCFORT (Reuters) - La Société générale atteindra les nouveaux seuils définis par les autorités de réglementation pour les fonds propres des banques, déclare son président-directeur général Frédéric Oudéa dans un entretien à paraître lundi dans la presse allemande.

"S'agissant des ratios de fonds propres durs, je ne suis pas inquiet", déclare-t-il dans un extrait communiqué à l'avance par le journal Handelsblatt.

Alors que le nouveau cadre réglementaire, dit Bâle III, impose un ratio d'au moins 7%, les marchés ont d'ores et déjà forcé les grandes banques à atteindre 10%, remarque-t-il.

"Mais il est important de s'assurer qu'il n'y a pas de pertes cachées dans le bilan", ajoute-t-il.

Le 10 septembre, Séverin Cabannes, directeur général délégué de la Société générale, avait indiqué que la banque française visait un ratio "core tier one" aux normes de Bâle III de 10% d'ici la fin de cette année, soit un chiffre légèrement supérieur à l'objectif officiel de 9,5%. (voir )

Dans l'interview au Handelsblatt, Frédéric Oudéa dit s'attendre à ce que seulement quatre banques européennes jouent un rôle majeur sur le marché mondial de la banque d'investissement à l'horizon 2020, parmi lesquelles la Société générale -à condition qu'un excès de réglementation ne bride pas le développement de ces grands acteurs.

Harro ten Wolde, Véronique Tison pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant