La société de consommation, les Français ne veulent pas en être les acteurs

le
2
Lisa S. /shutterstock.com
Lisa S. /shutterstock.com

(Relaxnews) - Bien qu'ils y adhèrent en attendant avec impatience les soldes ou en étant à l'affût des dernières innovations technologiques, la majorité des Français (80%) dit rejeter l'évolution consumériste de la société, révèle une étude Ipsos pour Bigmat.

Les Français s'opposent clairement au consumérisme et 50% des ménages préfèreraient que les magasins ouvrent des surfaces plus petites avec des offres plus sélectives. D'ailleurs, la hausse des prix du carburant les inciterait à moins fréquenter les grandes surfaces de périphérie des villes.

Les consommateurs, même s'ils font face à la crise, récusent la quête incessante des prix bas. Plus des deux tiers des sondés déclarent que leur objectif n'est pas d'acheter les premiers prix. 68% des Français préfèrent même mettre le prix pour s'assurer de bénéficier de la qualité d'un produit.

En fait, les consommateurs sont sensibles aux valeurs et aux enjeux sociétaux (55%). 64% sont ainsi attachés aux produits d'origine ou fabriqués en France et ceux respectueux de l'environnement (62%). Ils sont inquiets pour les générations futures (85%). Du coup, l'écologie apparaît comme un sujet aussi important que le chômage, la crise ou le pouvoir d'achat (64%).

Mais, ils n'attendent pas que les marques leur fassent la leçon. Pour plus de 75% des consommateurs, le discours de celles-ci est vide de contenu. Selon 90% de répondants, l'environnement est un argument pour augmenter les prix et se faire de la publicité.

Cette étude a été réalisée auprès d'un échantillon de 2.000 ménages, représentatifs de la population française.

bc/ls

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • trick0 le mercredi 17 juil 2013 à 13:01

    il parait que 1200 des 2000 personnes composant l'échantillon français posséderaient chacun i(phone + pod + pad)

  • Aeldar le mercredi 17 juil 2013 à 08:30

    L'époque des produits jetables et de l'inutile touche a sa fin, il serait temps effectivement de revenir a l'essentiel, à de la qualité et des choses qui ne relèvent pas de l’obsolescence programmée... Donc oui aux circuits courts, à la qualité, aux produits français (même chère), ect. Nous aurons tous a y gagner. vive la France, vive la république.