La société aérospatiale de Jeff Bezos dévoile son projet de fusée grande puissance

le
0
La société aérospatiale de Jeff Bezos dévoile son projet de fusée grande puissance
La société aérospatiale de Jeff Bezos dévoile son projet de fusée grande puissance

La société aérospatiale Blue Origin prévoit de construire une fusée de grande puissance, quasiment aussi haute que la Saturn V du programme Apollo de conquête de la Lune, a dévoilé lundi le milliardaire américain, son patron fondateur.La fusée New Glenn --en l'honneur de John Glenn, premier américain à avoir volé en orbite-- devrait être composée de deux ou trois étages, mesurer sept mètres de diamètre et développer une poussée de plus de 1.700 tonnes grâce à sept moteurs (BE-4) brûlant du gaz naturel et de l'oxygène liquide. Son premier étage a vocation à être récupéré.M. Bezos réaffirme ainsi sa volonté de jouer un rôle important dans le secteur aérospatial.La New Glenn pourra transporter des satellites et des humains, faisant ainsi concurrence aux sociétés américaines SpaceX et Boeing qui développent des projets similaires ou encore au français ArianeSpace pour la mise sur orbite de satellites.Pour l'heure, Blue Origin lance New Shepard, une fusée nettement plus modeste de vingt mètres de hauteur. Elle ne peut atteindre que la frontière de l'espace avec des vols suborbitaux inférieurs à cent kilomètres d'altitude. Dans un blog posté sur le site du Washington Post dont il est propriétaire, M. Bezos a précisé que New Glenn serait prête à voler d'ici la fin de la décennie."Notre vision du futur, ce sont des millions de personnes vivant et travaillant dans l'espace, et le lanceur New Glenn est une étape très importante", a poursuivi celui qui a également fondé Amazon.Blue Origin, qui veut également développer le tourisme orbital, prévoit un vol d'essai suborbital jugé clé avec New Shepard le mois prochain, selon le Washington Post. Sur ce créneau, il est en concurrence avec Virgin Galactic du milliardaire britannique Richard Branson.Ce dernier a repris la semaine dernière ses vols d'essai, avec le nouvel avion spatial SpaceShipTwo qui vise à emporter des passagers payants à la limite de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant