La SNCM bouleverse son organisation pour survivre

le
1
La direction prévoit le remplacement de la flotte actuelle par 8 nouveaux navires et de nouvelles négociations avec ses salariés. Objectif : conserver la main sur la délégation de service public.

Un grand coup de pied dans la fourmilière ! Voilà ce qu'espère donner la direction de la Société Nationale Maritime Corse Méditerrannée (SNCM) dans son organisation en vue de conserver son contrat de délégation de service public (DSP), qui doit être renouvelé au printemps prochain. Début septembre, le président du directoire Marc Dufour a présenté au Ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, une série de changements du fonctionnement de la SNCM pour se calquer au plus près des exigences de la Collectivité Territoriale de Corse (CTC), en charge de décider qui de la SNCM, la CMN ou Corsica Ferries obtiendra ce contrat de DSP valable 12 ans.

L'enjeu est de taille. Si elle n'obtient pas ce contrat, la SNCM fait une croix sur les dizaines de millions d'euros de subventions reçues au titre de cette délégation. En 2011, les deux compagnies assurant la DSP -la Méridionale et la SNCM-, ont touché 110,6 millions d'euros de ces subventions. L'enjeu est également cruci

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5721895 le vendredi 21 sept 2012 à 19:43

    Comment couler une compagnie aussi surement qu'un capitaine italien coule un navire.Demander aux syndicats de la SNCM