La SNCM au coeur d'un incroyable trafic

le
3
Un ferry de la SNCM.
Un ferry de la SNCM.

On pourrait croire à une fiction hollywoodienne, mais l'histoire est bel et bien réelle. Aux termes de deux années d'investigations, les enquêteurs marseillais viennent de démanteler une vaste filière d'écoulement de drogue et d'armes entre la Corse et la cité phocéenne. Selon un policier chargé de l'enquête, ce trafic d'une ampleur peu commune aurait été rendu possible par l'intermédiaire de complicités au sein de la Société nationale corse méditerranée. Alors qu'une vingtaine de personnes - suspectées d'appartenir à une bande criminelle corse - ont été interpellées les 12 et 13 septembre derniers, une nouvelle vague d'interpellations s'est déroulée mardi dernier, visant notamment plusieurs marins de la SNCM.

Une bande émergenteÀ la tête de ce trafic, une nébuleuse criminelle intéresse particulièrement les enquêteurs. Au mois de septembre 2011, les policiers de la police judiciaire de Bastia enquêtent sur les activités criminelles supposées d'une bande de malfaiteurs de Haute-Corse. Au cours de leurs premières investigations, les policiers (qui travaillent alors en collaboration avec les gendarmes de Porto-Vecchio), identifient ainsi une dizaine de membres supposés de cette bande, appelée "Master Café", du nom de l'enseigne de débit de boisson situé à Lucciana (Haute-Corse), où ces derniers ont leurs habitudes.

D'après l'enquête, ces jeunes malfaiteurs présumés - qui ambitionnent notamment d'ouvrir un cercle de jeu...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tu0n0 le dimanche 29 sept 2013 à 21:13

    Alors qu on fait chier les voyageurs pour un paquet de roulées, LOL

  • pichou59 le vendredi 27 sept 2013 à 09:57

    l'argent des contribuables,,,,,???????

  • M2280901 le vendredi 27 sept 2013 à 09:13

    merci la CGT !