La SNCF veut soigner ses lignes malades

le
0
L'entreprise publique concentrera ses efforts sur douze lignes, selon la liste étudiée ce jeudi par le Conseil d'administration et obtenue par Les Echos .

Face à la grogne de ses utilisateurs, la SNCF emploie les grands moyens. Le conseil d'administration de l'entreprise publique se réunit ce jeudi matin pour étudier les voies d'amélioration de ses douze lignes les plus en difficultés.

Selon Les Échos qui a obtenu la liste des propositions de la SNCF, l'entreprise cherchera à mobiliser ses efforts sur les lignes franciliennes, RER A et D en tête. Les trains régionaux seront également concernés par cette vaste remise à plat du système ferroviaire. Les lignes Nîmes-Perpignan, Paris-Chartre-Le Mans et celles qui desservent l'agglomération lyonnaise seront étudiées de près.

Pour les trains Corails : Paris-Clermont, Paris-Orléans-Tours, Paris-Caen-Cherbourg et Paris-Amiens seront passés au peigne fin. Enfin, des transformations sur deux lignes TGV seront également étudiées : il s'agit de Paris-Le Mans et Paris-Tours. Paris-Lyon n'a finalement pas été retenue. À terme, les trains de nuits Lunea pourraient égalemen...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant