La SNCF veut réduire sa dette en priorité

le
0
Le budget 2011 est marqué par l'ambition d'économiser 4 milliards d'euros d'ici à 2015.

«Mettre l'entreprise sous tension...» La direction de la SNCF cultive désormais une expression autrefois revendiquée par un management offensif, comme chez Valeo à l'époque où Noël Goutard présidait l'équipementier automobile.

Mercredi, lors de son conseil d'administration mensuel, la «mise sous tension» de l'entreprise ferroviaire a surtout été l'occasion de rappeler que la dette établie à 7,2 milliards d'euros en 2009 et proche des 10 milliards en 2010 laisse peu de marge de man½uvre à ses dirigeants.

Pour les représentants des salariés, les plans de réduction des coûts envisagés vont fragiliser l'entreprise et aggraver une ­qualité de service dégradée. Une position unanime des différentes organisations syndicales qui ont signé mardi une déclaration dans laquelle elles regrettent une «stratégie financière» inacceptable à leurs yeux dans «une ­entreprise nationale de service ­publique».

Pourtant le budget 2011 de la SNCF s'inscrit dans

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant