La SNCF veut nous voler nos "baisers volés"

le
0
La SNCF pourrait interdire aux personnes accompagnant les voyageurs d'aller jusqu'aux voitures.
La SNCF pourrait interdire aux personnes accompagnant les voyageurs d'aller jusqu'aux voitures.

Il n'y a rien de plus beau que des parents attendris qui voient leurs têtes blondes s'éloigner pour partir en colonie de vacances ou passer un séjour chez papy et mamy. Rien de plus émouvant que ces jeunes couples qui se séparent (provisoirement) après quelques mois de mariage, car une obligation familiale ou professionnelle les arrache l'un à l'autre. Rien de plus galant que l'amant fougueux qui accompagne sa maîtresse après un week-end de rêve, ni vus ni connus. Rien de plus attachant que ces larmes ravalées et ses mouchoirs au vent pour profiter une dernière fois de l'autre... Rien de plus drôle que ces adolescents qui se disent "adieu et à l'été prochain" après leur love story estivale. Bref, il y a un art des baisers volés sur les quais de gare. Aucun ne se ressemble, même s'ils relèvent tous du désordre amoureux.Tout cela, c'est terminé. Ou plutôt, bientôt terminé. La SNCF veut sécuriser ses grandes cathédrales de verre : plus de SDF qui y traînent, plus de sachets suspects dans les anfractuosités des murs, plus de clochards célestes mais avinés. Donc, on ferme les portes donnant accès aux quais ! Au passage on lutte contre la fraude, ce qui est plutôt bien, et on ne permet plus aux petits enfants de porter les bagages des grands-parents pour leur éviter un lumbago ou, plus prosaïquement, de monter dans le mauvais train, celui qui mène au Creusot quand on veut rentrer à Saint-Étienne.Pour l'instant tout cela n'est qu'un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant