La SNCF teste les drones pour surveiller son réseau

le
0
Pour prévenir le vol de câbles sur le réseau ferroviaire, la SNCF et RFF vont recourir aux avions téléguidés, moins chers que les opérations de surveillance confiées aux patrouilles d'hélicoptères.

Après les patrouilles d'hélicoptères de la gendarmerie pour prévenir le vol de câbles sur le réseau ferroviaire, la SNCF teste actuellement l'utilisation de drones, ces petits appareils téléguidés depuis le sol pour repérer les éventuelles malveillances. «ERDF le fait déjà, explique Sophie Boissard, directrice générale déléguée en charge de la stratégie et du développement à la SNCF. Nous devons désormais passer à la phase industrielle pour pouvoir les utiliser. C'est assez complexe. Nous devons demander à la direction générale de l'aviation civile (DGAC) de créer des couloirs aériens pour nous autoriser à les faire circuler».

La facture du vol de câbles s'élève chaque année à environ 30 millions d'euros par an pour Réseau ferré de France (RFF), propriétaire ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant