La SNCF se lance dans le covoiturage

le
4
iDVROOM, le site de covoiturage de la SNCF. All rights reserved
iDVROOM, le site de covoiturage de la SNCF. All rights reserved

(Relaxnews) - Après iDBUS, sa marque de transport en autocar lancé en juillet 2012, la SNCF dévoile iDVROOM, un service de covoiturage entre particuliers.

Anciennement 123envoiture.com, racheté en 2013 par la SNCF, et rebaptisé iDVROOM, le site de covoiturage se targue de réunir une communauté de 500.000 covoitureurs.

Les inscrits peuvent proposer des trajets uniques, pour ceux qui partent par exemple en week-end, ou des trajets réguliers, qui répondent davantage aux besoins des travailleurs, entre autres.

Pour déposer une annonce, ou bien y répondre, les internautes doivent préalablement créer un compte.

Comme pour tous sites de covoiturage, c'est l'automobiliste qui décide du montant du trajet. iDVROOM aide le conducteur à calculer cette indemnité, en se fondant sur la base des frais estimés à 7 centimes par kilomètre comprenant les frais d'essence et de péage divisé par trois passagers hors l'entretien, la dépréciation du véhicule et les autres coûts comme l'assurance.

Le propriétaire doit lui revoir à la hausse ou à la baisse le montant total en fonction du nombre de passagers ou encore du coût du carburant, et ce dans la limite d'un strict partage des coûts. Le site internet rappelle que la pratique du covoiturage à but lucratif est illégale.

Les utilisateurs peuvent régler par carte bancaire, en liquide le jour du voyage voire utiliser leur porte-monnaie virtuel, associé à leur compte et à recharger (minimum 10¤).

Les voyageurs trouvent, par exemple, un "Paris-Guingamp" pour 30¤ ou encore un "Cannes-Paris" à 55¤.

Une application mobile pour iPhone ou Android devrait voir le jour prochainement.

La SNCF poursuit sa diversification dans le domaine des transports. Il y a deux ans, elle prenait le chemin des voyages en car, avec iDBUS.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • danquign le lundi 1 sept 2014 à 18:37

    @lhonderm Ne t'inquiète pas, un assureur saura très bien faire la différence si tu fais du bénéfice !

  • lhonderm le lundi 1 sept 2014 à 17:55

    Quelle différence entre partage des coûts et but lucratif ? Le but lucratif est identique à celui du partage des coût : gagner de l'argent. C'est ridicule.

  • lhonderm le lundi 1 sept 2014 à 17:53

    LOL, ils sont capables de planter un système qui marche bien.

  • lsleleu le lundi 1 sept 2014 à 16:46

    C'est ce que l'on appelle se tirer une balle dans le pieds .