La SNCF s'attend à un environnement compliqué en 2016

le , mis à jour à 11:17
6
LA SNCF PRÉVOIT UN ENVIRONNEMENT COMPLIQUÉ CETTE ANNÉE
LA SNCF PRÉVOIT UN ENVIRONNEMENT COMPLIQUÉ CETTE ANNÉE

PARIS (Reuters) - La SNCF, qui a enregistré une perte nette de 12,2 milliards d'euros en 2015 sous l'effet d'une dépréciation de ses actifs, s'attend à un environnement difficile en 2016 face à une concurrence en hausse et un risque terroriste accru, a déclaré vendredi son président.

La valeur comptable des actifs de la compagnie ferroviaire a été revue à la baisse, avec une dépréciation de 9,6 milliards d'euros du réseau ferré, de 2,2 milliards d'euros des rames TGV, et de 450 millions d'euros pour Gares et Connexions.

En 2015, le chiffre d'affaires du groupe s'élève à 31,4 milliards d'euros, en progression de 5% en un an, et le résultat net - avant dépréciations - à 377 millions d'euros.

"L'environnement va continuer à être en 2016 très difficile, (avec) la concurrence qui s'intensifie", a dit le président du directoire du groupe, Guillaume Pepy, lors d'une conférence de presse à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

"La croissance reste modeste en Europe (...) on a un ralentissement en Chine et en Amérique du Sud et le risque terroriste, la France rencontre toujours des difficultés en ce début 2016".

(Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aiki41 il y a 9 mois

    Le dénominateur commun ? l'Etat !!

  • jmlhomme il y a 9 mois

    A force de faire fuir les clients et de ne pas les servir.... on a le résultat. Continuez à faire greve.... Comme par hasard on entend aucun "pretendant" au Trone vouloir agir sur ce dossier explosif .... la SNCF est un gouffre . Il faut tout reformer et vite.

  • Alananas il y a 9 mois

    Avec des grèves à répétition, la concurrence à un boulevard devant elle !

  • ppsoft il y a 9 mois

    "De toutes façons, nous avons percuté l'iceberg. Alors maintenant, le mieux que nous ayons à faire, c'est de reprendre du Champagne". (Jamie Dimon, PDG de JPMorgan).

  • Alananas il y a 9 mois

    Si j'ai le choix entre la SNCF et la concurrence, je choisis la concurrence. Les cégétistes me coutent assez cher en impôts sans en plus payer un billet chez eux. Si en bonus, la SNCF pouvait rejoindre la SNCM et autres verrues étatique qui nous coutent un bras, alors Champagne.

  • ppsoft il y a 9 mois

    EDF, Areva, SNCF... bof, on n'est plus à ça près.