La SNCF promet des tarifs TGV «accessibles à tous»

le
0
Guillaume Pepy, président de la SNCF, annonce que la société ferroviaire mettra tout en ?uvre pour que la taxe sur les billets, censée financer l'entretien de certaines lignes ferroviaire, ait un impact limité sur les prix.

«Nos tarifs TGV doivent être accessibles à tous». Dans une interview au Journal du Dimanche, Guillaume Pepy, patron de la SNCF, en fait la promesse : les billets grandes lignes resteront à des prix abordables malgré la signature, lundi, d'une convention avec l'Etat qui prévoit une hausse des tarifs TGV.

Cette convention instaurera «une taxe sur les TGV, un prélèvement sur les résultats de la SNCF et une taxe sur les péages autoroutiers» afin de financer les «trains d'équilibre du territoire», ces lignes interrégionales, déficitaires, qui ne sont ni des TGV, ni des liaisons régionales.

La SNCF avait obtenu, en contrepartie de cette convention, l'autorisation de fixer plus librement les tarifs de ses TGV. «Nous travaillons pour que la répercussion sur les tarifs soit limitée. Nous sommes en cours de discussions. Celles-ci devraient se terminer autour de la deuxième quinzaine de janvier», précise Guillaume Pepy.

La semaine dernière, le secrétaire d'Etat aux Transports, Thierry Mariani, avait suscité la polémique en se disant favorable à une hausse «tout à fait raisonnable» des tarifs TGV, tenant compte de l'inflation.

LIRE AUSSI:

» La SNCF lance une offensive sur les prix

» Le manque d'investissements menace l'avenir du TGV

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant