La SNCF pourrait s'allier avec ArcelorMittal et Rhodia

le
0
Ils formeraient un consortium avec le producteur d'électricité suédois, Vattenfall, en vue de décrocher des concessions de barrages en France.

Pour certaines entreprises industrielles, dites «électro-intensives», l'énergie pèse lourd dans les coûts. Trois d'entre elles, la SNCF, le sidérurgiste ArcelorMittal et le chimiste Rhodia s'apprêtent, selon le quotidien Les Échos, citant des sources syndicales au sein de la SNCF, à former un consortium avec le producteur d'électricité suédois Vattenfall. Objectif: décrocher des concessions de barrages hydroélectriques en France, lorsqu'elles seront ouvertes à la concurrence.

Du côté des industriels, on confirme la réalité du projet qui devrait être annoncé en janvier, même si on refuse tout commentaire officiel. La SNCF occupe le deuxième rang hexagonal, derrière Areva, pour la consommation d'électricité. Chez Rhodia, le coût de l'énergie représentait l'an dernier de 25 à 30% de l'ensemble des charges. La facture d'énergie mondiale du groupe, qui vient de s'allier au belge Solvay, devrait être de l'ordre de 1,2 milliard d'euros en 2011.

Le principal

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant