La SNCF et RFF condamnés après la collision d'Allinges

le
0
Le tribunal correctionnel de Thonon-les-Bains a également accordé 5 millions d'euros de dommages et intérêts aux familles des victimes du choc entre un car et un TER qui a coûté la vie à sept enfants. Le chauffeur du car a été condamné à 2 ans de prison avec sursis.

En juin 2008, la collision entre un car et un TER à hauteur du passage à niveau d'Allinges coûtait la vie à sept collégiens, âgés de 11 à 13 ans, et en blessait 26 autres. Un mois et demi après l'accident, un des accompagnateurs se suicidait. Cinq ans plus tard, et après plus de deux mois de procès, le verdict est tombé, condamnant les trois prévenus de ce dossier.

Le chauffeur de car, Jean-Jacques Prost, a été condamné à 2 ans de prison avec sursis pour homicides et blessures involontaires. «Jean-Jacques Prost ne retournera pas en prison», a toutefois déclaré le président du tribunal, Benjamin Deparis. La SNCF a été condamnée à 200.000 euros d'amende, et Réseau ferré de France (RFF) à 400.0...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant