La Slovénie n'a «pas besoin d'une aide financière»

le
0
INTERVIEW - Borut Pahor, le président slovène, estime que son pays peut sortir de sa crise financière en privatisant une grande banque.

Membre de la zone euro depuis 2007, la Slovénie traverse une crise bancaire. Les marchés la voient comme le prochain pays à sauver. Borut Pahor, 49 ans, élu président de la République de Slovénie en décembre, a été Premier ministre de 2008 à 2011. Il a rencontré François Hollande à Paris mercredi et accordé une interview au Figaro.

La Slovénie est dans une situation financière critique, comment en êtes-vous arrivés là?

Pas critique, je dirais une situation difficile, à cause de nos problèmes bancaires. Le gouvernement a décidé de créer une «bad bank» (une structure de défaisance, NDLR). Je conseille au gouvernement de la mettre en place rapidement, et de vite lancer les privatisations. Cela nous permettra de sortir de la pénurie de crédit qui empêche les entreprises d'investir.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant