La Slovénie fait appel à l'armée pour contrôler sa frontière

le
0

LJUBLJANA, 20 octobre (Reuters) - Le Parlement slovène doit approuver mardi une loi qui permettra à l'armée d'épauler la police pour contrôler la frontière, par laquelle transitent depuis ce week-end des milliers de migrants en provenance de Croatie, après la fermeture des frontières hongroises. Huit mille migrants sont entrés lundi en territoire slovène, et seulement 2.000 d'entre eux ont ensuite gagné l'Autriche voisine. Le gouvernement de Ljubljana a proposé dans la nuit d'amender la loi sur la défense. "Il ne s'agit pas d'imposer une situation extraordinaire, il s'agit de renforcer le contrôle à la frontière", a déclaré le Premier ministre Miro Cerar à la radio nationale. "La Slovénie est le plus petit pays sur la route de migration des Balkans et n'a donc que des possibilités limitées de contrôle frontalier et d'hébergement des migrants", a parallèlement souligné le gouvernement. La Slovénie, qui compte deux millions d'habitants et appartient à l'espace Schengen, partage ses frontières avec la Croatie, la Hongrie, l'Autriche et l'Italie. "Il est illusoire d'attendre d'un pays de deux millions d'habitants qu'il fasse cesser et règle une crise que des Etats membres plus grands sont incapables de résoudre", a ajouté le gouvernement. Selon l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR), plus de 10.000 migrants étaient bloqués lundi en Serbie, voisine de la Croatie, et d'autres étaient en chemin. ID:nL8N12J1II (Marja Novak; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant