La Slovénie exhorte l'UE à agir vite face au flot de migrants

le
0

(Actualisé avec appel du Premier ministre, précisions) par Maja Zuvela et Marja Novak LJUBLJANA/RIGONCE, Slovénie, 24 octobre (Reuters) - La Slovénie a appelé l'Union européenne à agir immédiatement pour endiguer le flot de réfugiés et de migrants alors que plusieurs dizaines de milliers d'entre eux sont encore entrés samedi dans le petit état alpin. En une semaine, environ 58.000 migrants et réfugiés sont arrivés en Slovénie dans l'espoir de poursuivre ensuite vers l'Allemagne et l'Autriche. La route des migrants s'est déplacée vers l'ouest après la décision de la Hongrie de fermer ses frontières. Un sommet réunissant les chefs d'Etat ou de gouvernement d'Autriche, de Bulgarie, de Croatie, de Macédoine, d'Allemagne, de Grèce, de Hongrie, de Roumanie, de Serbie et de Slovénie est organisé dimanche sous la houlette du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. ID:nL8N12O0IF Les services du Premier ministre slovène Miro Cerar ont publié un communiqué appelant à "une réponse opérationelle immédiate de l'UE" au sommet de dimanche. La réponse de l'UE, dit le communiqué, devra "alléger le fardeau pour les pays les plus exposés (...) et entamer une action de l'UE qui stoppe les flux migratoires incontrôlé aux frontières extérieures de l'UE." Selon la police, 9.000 migrants étaient encore sur le territoire slovène ce samedi. "Je veux me rendre aux Pays-Bas. Je veux juste que ce cauchemar cesse. Nous ne pouvons plus faire demi-tour et je suis prête à tout faire pour assurer un avenir à mon fils", a expliqué Hamrein, une Syrienne âgée de 20 ans, tenant contre sa poitrine un nourrisson de six mois rendu fiévreux par la baisse des températures. Hamrein fait partie d'un groupe de 2.000 migrants et réfugiés qui patientent près du village slovène de Rigonce dans le froid et dans le brouillard dans l'espoir de pouvoir se rendre en Autriche. Beaucoup ont allumé des feux et se sont enveloppés dans des couvertures alors que les températures chutent vers le zéro au petit matin. Les migrants espéraient atteindre l'Autriche dans la journée de samedi, mais beaucoup d'autres sont également en chemin, 8.500 migrants étant entrés en Serbie au cours des dernières 24 heures. Leur route devrait se poursuivre à travers la Croatie, la Slovénie et enfin l'Autriche. Belgrade, Sofia et Bucarest ont menacé samedi de fermer leurs frontières si l'Allemagne fermait les siennes, exprimant leur refus de devenir une zone tampon pour les migrants. La Slovénie a dit vendredi ne pas exclure d'ériger une clôture à sa frontière avec la Croatie si une solution n'est pas trouvée au sommet de dimanche. (Nicolas Delame et Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant