La Slovaquie vote contre l'élargissement du FESF

le
0
Le refus d'un pays membre de la zone euro d'attribuer les nouveaux pouvoirs au fonds européen de stabilité financière bloque le processus. La Slovaquie peut encore réexaminer le texte d'ici à la fin de la semaine.

Mauvaise nouvelle pour la zone euro. Les députés slovaques, les derniers des Dix-sept pays de la zone euro à se prononcer sur le renforcement du fonds européen de stabilité financière (FESF), ont rejeté l'accord trouvé par les chefs d'État le 21 juillet dernier. Or l'unanimité des pays est indispensable pour valider le renforcement du fonds. Sur l'ensemble des 124 députés présents, 55 élus ont voté pour, 9 contre et 60 n'ont pas voté. Les parlementaires opposés à la mesure estiment que la Slovaquie est un pays trop pauvre pour payer pour les erreurs des autres et débourser 7,7 milliards d'euros.

Reste que le FESF est l'instrument capital mis en place par les européens pour espérer stopper la contagion de la crise de la dette, aux banques en particulier. Ainsi, le rejet de la part de la Slovaquie de l'élargissement des fonctions de ce Fonds pourrait raviver les inquiétudes des marchés sur la capacité des dirigeants européens à trouver une solution à la crise

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant