La situation s'envenime entre Vale et la Chine

le
0

Le minier brésilien Vale n'a toujours pas obtenu d'autorisation du gouvernement chinois pour faire accoster ses cargos géants dans les ports du pays. Début février, le ministère des Transports avait interdit la venue des plus grands cargos dans ses ports, officiellement pour des raisons de sécurité. Cette mesure empêche Vale, qui dispose de sa propre flotte, d'utiliser ses nouveaux bateaux d'une capacité de 400.000 tonnes.

Alors que les négociations se poursuivent entre les deux parties, la compagnie d'Etat China Ocean Shipping (Cosco) a indiqué mercredi 9 mai dans les médias locaux que Vale refuse désormais d'utiliser la flotte de Cosco pour livrer sa production de minerai de fer. L'entreprise brésilienne entend ainsi protester contre la décision de l'Etat, estimant probablement que le véritable objectif est de protéger les compagnies chinoises.

Cosco a indiqué en retour qu'il envisageait de porter plainte auprès du ministère chinois du Commerce.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant