La situation dégénère dans une mine de platine en Afrique du Sud

le
0

(Commodesk) La mine de platine de Rustenburg, dans le nord de l'Afrique du Sud, fait face depuis cinq jours à des violences. Depuis vendredi dernier, neuf personnes dont deux policiers sont décédées, selon un bilan provisoire, et plusieurs autres se trouvent dans un état critique.

Lonmin, l'exploitant britannique de la mine, attribue ces événements à un conflit entre les syndicats du site. Mais l'Union nationale des mineurs (NUM) rejette cette hypothèse, évoquant un "groupe violent, qui aurait le soutien de l'AMCU", l'autre grand syndicat. Selon le NUM, ses membres ont été attaqués mais il n'y a pas eu de bagarres avec les membres d'autres organisations.

Bien que la production n'ait pas été interrompue, la situation reste très tendue sur le site, reconnaît Lonmin. Certains employés refusent de reprendre le travail, par crainte pour leur sécurité.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant