La situation à Fukushima ne s'aggrave pas, juge l'AIEA

le
0
EN DIRECT - Le courant, qui permettrait de faire fonctionner les pompes nécessaires au refroidissement de la centrale nucléaire, n'est pas encore revenu. Les autorités n'ont pas d'autre choix que d'arroser par hélicoptère ou par canons à eau les réacteurs 3 et 4.

o Refroidissement en cours du réacteur n°3

Les autorités japonaises ont poursuivi jeudi, avec à peine plus de succès que la veille, leurs tentatives de refroidissement de la centrale nucléaire de Fukushima. L'électricité, qui permettrai de remettre en marche les stations de pompage, n'y est toujours pas revenue. Si tu la situation reste préoccupante, elle ne s'est pas aggravée depuis mercredi, estime l'AIEA.

Des hélicoptères militaires ont largué environ 30 tonnes d'eau sur le seul réacteur 3, qualifié de «priorité» par l'exploitant de la centrale, Tepco, car il est le seul à utiliser du plutonium, plus dangereux pour la santé humaine que l'uranium. Deux des quatre largages semblent avoir atteint leur but et ces opérations se poursuivront vendredi, a déclaré l'agence japonaise de sûreté nucléaire. Une première tentative d'arrosage avait échoué mercredi en raison de la forte radioactivité au-dessus de ce réacteur, dont le toit et le système de re...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant