La Silicon Valley secouée par le duel Apple-FBI

le
0
Apple résiste et ne veut pas donner au FBI les clés de son chiffrement. 
Apple résiste et ne veut pas donner au FBI les clés de son chiffrement. 

Coup de théâtre dans l'affaire qui oppose Apple au FBI dans le cadre de l'enquête qui fait suite à la tuerie de San Bernardino. Alors qu'au nom de la recherche de la vérité, l'agence gouvernementale américaine demande à avoir accès à toutes les données du mobile professionnel de Syed Farook, un des auteurs présumés de la tuerie, Apple résiste et ne veut pas donner les clés de son chiffrement. Dernier rebondissement : après avoir essuyé de nombreux refus de la part de la firme à la pomme, le département américain de la Justice a repoussé au dernier moment une confrontation qui devait avoir lieu entre Apple et le FBI au tribunal du district central de Californie. Une nouvelle étape pourrait avoir lieu le 5 avril, date à laquelle les autorités américaines pourraient faire la démonstration de la capacité par une « tierce personne » de casser le chiffrement d'Apple, sans que celui-ci ait son mot à dire. Qui sera cette tierce personne ? Le tonitruant John McAfee, numéro un de l'éditeur d'antivirus du même nom, a dit qu'il en connaissait l'identité. Quoi qu'il en soit, ce coup de théâtre obligera-t-il le constructeur californien à revoir sa position ?

La Silicon Valley chamboulée

Jusqu'ici, Apple s'est fermement opposée à la demande de l'État américain de mettre au point une version adaptée d'iOS, le système d'exploitation de l'iPhone, qui mettrait notamment fin à l'effacement des données...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant