La série Games of thrones relance l'hydromel aux États-Unis

le
0

Grâce à la série médiévale, cette boisson fermentée millénaire, ancêtre de la bière et du vin tombé dans l'oubli, opère un retour en force sur la scène américaine. Un phénomène bien plus mitigé en France.

Astérix le Gaulois en buvait à profusion lors des banquets, Charles Trenet se plaignait de ne plus en trouver dans les pharmacies et Jacques Brel l'utilisait pour se saôuler dans «jacky». Boisson fermentée à base d'eau de miel et de levure, l'hydromel n'est pourtant guère plus consommée depuis qu'elle a été remplacée par le vin et la bière au Moyen-Age. Pourtant, le breuvage redevient, depuis peu, à la mode grâce à la série Games of thrones .La boisson préférée des Lannisters et autres Baratheons connaît ainsi un regain de popularité grâce aux fans de la série qui cherchent, en la consommant, à se rapprocher de leurs personnages favoris.

Dans son rapport annuel, repéré par le site américain Quartz, l'Association des producteurs américains d'hydromel a souligné une forte croissance du secteur. Les ventes ont augmenté de 32% entre 2012 et 2013 et de 42% entre 2013 et 2014. Des chiffres importants lorsque l'on sait que les ventes de vin outre-Atlantique ont elles augmenté de 6,3% entre 2013 et 2014. Mais le plus impressionnant concerne la production de «la boisson des dieux».

Sur les 52 hydromelleries américaines ayant répondu à l'organisation professionnelle, on note une augmention de 128% de la production qui passe ainsi de plus de 240.000 litres d'hydromel produits en 2013 à 549.000 litres en 2014. Ce succès du marché de l'hydromel peut s'expliquer par d'autres facteurs. Selon Michael Fairbrother, président de l'association des producteurs américains d'hydromel, la boisson fabriquée de nos jours ne ressemble en rien à celle que consommaient nos ancêtres. De nouveaux ingrédients ont été ajoutés afin de donner plus de saveur et de douceur à la boisson qui se décline désormais en plusieurs parfums. Ajoutons à cela le phénomène Games of thrones et l'on obtient la recette du succès de l'hydromel aux États-Unis.

Le savoir-faire français menacé

En France, le tableau est un peu différent. Alain Laperrousaz, producteur et plusieurs fois médaillé d'or au concours général agricole, observe que la demande d'hydromel est restée stable ces dernières années et n'a donc pas bénéficié de l'engouement Game of thrones. En revanche, le secteur fait face à de grosses difficultés structurelles. «La raréfaction et l'augmentation du prix du miel en France a des conséquences directes sur la production d'hydromel qui diminue un peu plus chaque année» s'alarme-t-il. «Actuellement nous ne sommes plus qu'une demi-douzaine de producteurs d'hydromel en France. Si le secteur ne s'efforce pas de communiquer plus afin de rendre populaire cette boisson, le savoir-faire français de fabrication de l'hydromel va disparaître.» A défaut de boire de l'hydromel, les fans français de la série pourront se consoler en cuisinant les plats des prétendants au trône de fer.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant