La semaine africaine de François Hollande

le
0
Le président français reçoit trois de ses homologues et dévoile sa politique à l'égard du continent noir.

Après l'Europe, François Hollande enchaîne avec une semaine africaine. En cinq jours, le président français aura reçu trois de ses homologues du continent noir. D'abord, lundi, le Guinéen Alpha Condé, puis jeudi et vendredi, le Gabonais Ali Bongo et le Sénégalais Macky Sall.

À ces entretiens à l'Élysée, s'ajouteront deux conversations téléphoniques, avec le Tchadien Idriss Déby et le Burkinabé Blaise Compaoré. Pour François Hollande, que l'on dit peu versé dans les affaires africaines, un continent où il ne s'est jamais rendu - si ce n'est en Algérie lors d'un stage à l'ENA -, c'est l'occasion de dévoiler la politique que la France entend désormais mener vis-à-vis de l'Afrique.

Pour l'heure, comme sur d'autres dossiers de politique étrangère, le président n'a pas dit grand-chose. Il a seulement promis de rompre avec la «Françafrique» et les réseaux parallèles. Mais cette rupture avec un passé parfois trouble, souvent annoncée, notamment par Françoi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant