La sécurité privée dopée par la piraterie

le
0
Les contraintes budgétaires et les changements stratégiques offrent des opportunités aux sociétés privées.

Les coupes dans les budgets de la défense, le changement de contexte stratégique et la diversification des engagements armés ont fait ressurgir les sociétés militaires privées dans l'actualité. En 2008, le livre blanc sur la défense, contraint par une baisse du format des armées, avait entériné l'externalisation de certaines fonctions comme la restauration, l'habillement et le transport. Quatre ans plus tard, alors que la commission se réunit à nouveau dans un contexte budgétaire encore plus dégradé, la question de déléguer certaines missions à des entreprises privées se pose ouvertement. «Les armées ne peuvent plus répondre à toutes les sollicitations», résument les députés Jean-Claude Violet et Christian Ménard, auteurs d'un rapport sur le sujet. Le développement des Opex - les opérations à l'extérieur - et de la piraterie maritime dans la Corne de l'Afrique contribue également à remettre le sujet à la mode.

Aux États-Unis et en Grande-Bretagne, l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant