La sécurité des frontières, enjeu prioritaire en Libye

le
0
Des trafics en tout genre transitent par les 4000 kilomètres de frontières terrestres libyennes.

«La Libye a le besoin immédiat d'un sytème opérationnel et intégré lui permettant de surveiller ses frontières, de les contrôler et d'y assurer la sécurité.» C'est autour d'un constat de carence sans concessions, dressé conjointement par le gouvernement de Tripoli et ses partenaires occidentaux, que se réunissent mardi à Paris une quinzaines de pays et d'organisations internationales. De plus, «l'aide de l'Union européenne ne sera pas disponible avant la mi-2013, laissant un vide dangereux dans les capacités sécuritaires aux frontières, particulièrement dans le sud-ouest du pays», ajoute ce document, dont Le Figaro a eu connaissance. Il détaille les «priorités libyennes dans le secteur de la sécurité», sur lesquelles plancheront les participants de la conférence présidée par Laurent Fabius, entouré de ses homologues britannique, turc, italien, danois et mal...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant