La sécurité des discothèques au c?ur d'une polémique

le
0
Après les fusillades de Lille et de Bertry, policiers et gérants s'affrontent sur la question de la sécurisation des boîtes de nuit. Manuel Valls a rencontré lundi les enquêteurs travaillant sur les deux affaires.

Le geste est plus que symbolique. Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, s'est rendu lundi matin à Lille où il a rencontré les policiers chargés de l'enquête après la fusillade devant une discothèque de Lille le 1er juillet. Il a ensuite fait de même avec les gendarmes qui travaillent, eux, sur le tireur ayant ouvert le feu dans la nuit de samedi à dimanche dans une boîte de nuit de Bertry (Nord, près de Cambrai). Deux agressions posant le problème de la protection des discothèques, qui voit s'affronter policiers et professionnels du secteur.

Problème de coopération et de communication

Pour Patrick Malvaës, président du syndicat national des discothèques, il y a d'abord un problème de coopération et de communication entre la police et les gérants de boites de nuit: «Lorsqu'on les appelle pour rapporter un incident, ils traînent des pieds pour venir». Très souvent, les discothèques qui sont victimes des violences se retrouvent en position de coupables face ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant