La sécurité, au c?ur des municipales

le
0
La conversion du PS, sous la pression de ses maires, n'empêchera pas l'UMP de batailler sur ce front.

La mairie de Grenoble a cédé. D'ici à mars 2014, ses policiers municipaux seront armés de revolvers lors des patrouilles de nuit. C'était une demande des syndicats de police, et, sous la pression, le maire socialiste Michel Destot n'a pas pu faire autrement que d'accepter.

À quelques mois des municipales, il s'est donc converti après dix-huit ans de mandat. Dans cette ville, où avaient éclaté des émeutes il y a deux ans, il est question aussi de renforcer la vidéosurveillance. La ville comptera 70 caméras en mars 2014. «Le moins que l'on puisse dire, c'est que ses convictions sont fluctuantes», ironise le conseiller municipal UMP Matthieu Chamussy. Le premier adjoint, Jérôme Safar, qui pourrait prendre le relais de Michel Destot, parle, lui, d'«une révolution culturelle».

Cette révolution culturelle, beaucoup de socialistes l'ont faite depuis un mo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant