La seconde boîte noire de l'AF 447 repêchée

le
0
Cet enregistreur, entier et en bon état, contient les communications radios, les conversations des pilotes et les bruits d'ambiance du cockpit de l'Airbus accidenté en 2009 au large du Brésil

Le mystère entourant le crash du vol Rio-Paris est peut-être en passe d'être levé. La seconde boîte noire de l'A330 d'Air France, qui s'était abîmé dans l'Atlantique sud le 1er juin 2009, causant la mort de 228 passagers, a été repêchée lundi soir. Les enquêteurs du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), lancés dans des investigations hors normes depuis 23 mois - quelque 35 millions d'euros ont été dépensés, un record pour la France-, avaient déjà annoncé dimanche avoir repêché la première boîte noire, l'enregistreur de paramètres du vol, dit Flight Data Recorder (FDR).

La seconde boîte noire a été localisée à 3.900 mètres de profondeur, à une dizaine de mètres de la première, lundi soir à 23h50, heure de Paris, et a été remontée à bord d'un navire mardi matin par un robot sous-marin. Il s'agit cette fois d'un enregistreur phonique, ou Cockpit Voice Recorder (CVR), qui contient l'environnement acoustique du poste de pilotage. Communications radio

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant