La sécheresse fragilise la forêt amazonienne

le
0
Du fait des incendies et du dépérissement, cet immense réservoir végétal a émis davantage de carbone qu'il en a consommé.

La première alerte est survenue en 2005. L'an dernier, ce fut pire. Pour la deuxième fois en quelques années, la forêt amazonienne a subi une terrible sécheresse. Et les conséquences sont sans appel: au cours de ces épisodes, la forêt tropicale, qui en temps normal stocke du carbone, en émet davantage qu'elle n'en consomme.

Ce constat a été effectué par des chercheurs anglais et brésiliens qui, depuis de nombreuses années, auscultent ce poumon de la planète. Publiée dans la revue Science au début du mois, l'étude a concerné une superficie de 5,3 millions de km2 durant la saison sèche. Les scientifiques ont eu recours à des images satellite mais aussi au suivi année après année de parcelles forestières. «Ils ont observé les arbres qui meurent, ceux qui ont poussé à partir de 10 cm de diamètre, calculé leur densité et déterminé la biomasse», explique Plinio Sist, chercheur au Centre de recherche agronomique pour le développement (Cirad). La sécheresse

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant