La sécheresse américaine, une aubaine pour le maïs brésilien ?

le
0

(Commodesk) L'IBGE, l'institut gouvernemental brésilien de statistiques, a publié le jeudi 9 août ses nouvelles prévisions pour la production agricole 2012. Celle-ci devrait progresser de 2% par rapport à 2011 pour atteindre 163,3 millions de tonnes, un record. Mais cette tendance générale cache d'importantes disparités selon les cultures.

Contrairement à la plupart des autres grands pays producteurs, notamment les Etats-Unis et les pays de la mer Noire, qui subissent les conséquences de la sécheresse, le Brésil devrait enregistrer une hausse de 27% de sa récolte de maïs. Celle-ci serait liée aux cours élevés depuis deux ans, qui ont incité nombre de fermiers à privilégier cette céréale.

La pénurie sur les marchés internationaux permettra aux agriculteurs brésiliens d'exporter facilement leur production, à des prix avantageux puisque les cours du maïs ont bondi de 37% en deux mois sur le CBoT.

La situation est moins intéressante pour les deux autres grandes cultures du pays, les volumes de riz et de soja reculant de 15 et 12% en un an. Les surfaces de riz diminuent de 13%, alors que le soja connaît une perte de productivité. Celui-ci est en effet essentiellement semé dans les Etats du sud, atteints par une sécheresse au premier semestre 2012. Dans le Paraná et le Rio Grande do Sul, la récolte chute de respectivement 29,5 et 48,4%. Les précipitations ne devraient faire leur retour sur cette zone qu'en septembre, selon Régis Crépet, de Météo Consult.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant