La séance de rattrapage

le
0
La séance de rattrapage
La séance de rattrapage

Pas chez vous hier pour regarder les matchs de la Coupe du monde de rugby ? Pas de panique, Rugby365 vous offre une occasion de vous mettre à la page et vous résume les faits marquants de la journée.

Ce que vous avez raté hier

Les All Blacks ont eu chaud...
Le tenant du titre ne s'attendait sans doute pas à une entrée en matière si compliquée. Face à l'Argentine pour ce premier choc de la Coupe du monde, les All Blacks, qui alignaient leur équipe-type, ont souffert pendant une heure avant de marquer deux essais libérateurs. Un premier rendez-vous pas si simple, mais la Nouvelle-Zélande, vu ses prochains adversaires (Tonga, Géorgie et Namibie), était maintenant assurée de terminer en tête de la poule B.

Le pays de Galles cartonne mais perd des joueurs
Face à l'équipe qui est a priori la plus faible de la Coupe du monde, le pays de Galles n'a eu aucune difficulté à cartonner (54-9). Mais l'Uruguay a opposé une vaillante résistance. Son jeu physique a même fait des dégâts chez le XV du Poireau a vu Cory Allen sortir en boitant très bas. Une déchirure aux adducteurs est suspectée ce qui sonnerait la fin de son Mondial... Plusieurs autres Gallois ont quitté la pelouse pour des petits bobos.

Rémy Grosso au paradis
Pour remplacer Yoann Huget, victime d'une rupture des ligaments croisés du genou droit, Philippe Saint-André a donc décidé d'accorder sa confiance à Rémy Grosso. 26 ans, zéro sélection, l'ailier castrais ne s'attendait sans doute pas à se voir offrir un tel privilège par le sélectionneur. Arrivé dimanche soir à Croydon, le joueur formé à Lyon tiendra un point presse ce lundi en début d'après-midi. 

Résultats et programme

Dimanche 20 septembre 2015
Poule B
Samoa - Etats-Unis : 25-16
Poule A
Pays de Galles - Uruguay : 54-9
Poule C
Nouvelle-Zélande - Argentine : 26-16

>> Prochains matchs mercredi

Le tweet qui nous a fait marrer

La phrase à retenir

« J’ai été émerveillé. Surpris par le résultat, mais pas par leur niveau. On a vécu avec eux ces derniers instants, c’était presque trop beau pour être vrai. » (Jean-Pierre Elissalde, ancien sélectionneur du Japon)

Le chiffre de la journée

57. Le nombre de minutes qu'a dû attendre la Nouvelle-Zélande avant de prendre la tête contre l'Argentine pour son premier match dans cette Coupe du monde.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant