La science se penche sur la couleur de la peau

le
0
Derrière la puissance des publicités cosmétiques se cachent parfois des recherches scientifiques de pointe, par exemple sur la couleur de la peau.

La cosmétique est un marché qui flirte avec les 110 milliards d'euros par an, un secteur qui traverse les crises économiques avec une relative indifférence grâce à la demande croissante des pays émergents. Notamment la zone Asie-Pacifique mais aussi le Brésil, quatrième marché dans le secteur de la cosmétique derrière les États-Unis, le Japon et la Chine.

En Asie et en Afrique, par exemple, il existe une forte demande concernant le blanchiment de la peau avec, souvent hélas, des produits à base de substances peu recommandées pour la santé: hydroquinone, corticoïdes, dérivés du mercure. Il y a deux ans, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) avait publié sur son site la ­liste des produits éclaircissants de la peau non conformes et dangereux identifiés en France.

Ce m...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant