La science des "selfies" : un chercheur découvre les secrets d?un autoportrait réussi

le
0
Goodluz/shutterstock.com
Goodluz/shutterstock.com

(Relaxnews) - Cette nouvelle étude n'a pas réussi à découvrir pourquoi les gens les prennent, mais elle a découvert comment composer une photo pour la rendre aussi populaire que possible.

Aditya Khosla, un étudiant en doctorat du Laboratoire d'Informatique et d'Intelligence Artificielle (CSAIL) du MIT, a développé un algorithme qui s'appuie sur des informations recueillies à partir de plus de deux millions d'images postées sur Flickr. Cet algorithme peut prédire avec exactitude le niveau de popularité qu'une image va atteindre. Dans le cadre de ses recherches, menées conjointement avec Atish Das Sarma des Laboratoires de recherche eBay et Raffray Hamid de DigitalGlobe, Khosla a même mis en place un site internet où chacun peut soumettre sa photo et l'algorithme se charge de prédire sa potentielle popularité.

Selon les chercheurs, si vous souhaitez faire en sorte que le plus de personnes possible voient votre "selfie", trois éléments doivent figurer sur votre photo : il lui faut de la couleur, une touche sexy et des #hashtags.

Plus les couleurs sont vives (idéalement dans les tons jaunes et roses), plus la photo sera populaire auprès de ceux qui la verront. Évitez donc les tons bleus et verts au premier plan.

Ce n'est peut-être pas surprenant, mais c'est la même chose pour le côté sexy. L'algorithme utilisé, capable d'analyser le contenu et le contexte des images, a découvert que les photos où on voit des sous-vêtements, des minijupes et des bikinis étaient celles qui avaient l'impact le plus positif.

Enfin, et c'est l'élément le plus évident, quand on veut poster une photo sur les sites de médias sociaux, plus le nombre de #hashtags qui l'accompagnent est important, plus elle a de chances d'être découverte et vue.

L'étude de Khosla fait suite à celles du Georgia Institute of Technology et des chercheurs des Laboratoires Yahoo. Présentée en avant-première début avril et officiellement ce weekend, l'équipe, avec à sa tête Saeideh Bakhshi, étudiante en doctorat au College of Computing du Georgia Institute of Technology, s'est servie d'un logiciel de reconnaissance faciale pour analyser 1,1 millions de photos postées sur Instagram afin d'essayer de comprendre quel type d'image a généré la réaction la plus positive.

Le résultat est que toute image qui contient un visage humain est 38% plus susceptible de recevoir des likes et a 32% plus de chances d'attirer des commentaires que tout autre sujet visuel.

L'étude a également découvert que le nombre de visages sur la photo, à qui appartiennent ce ou ces visages ou le fait qu'ils soient des visages d'hommes ou de femmes importe peu.

Quant à Khosla, la nouvelle étape importante pour lui est de développer un outil capable de modifier automatiquement une photo afin de booster sa popularité, un domaine dans lequel le CSAIL et lui-même sont déjà des experts.

En 2013, Khosla et trois autres étudiants du laboratoire de l'université ont développé un outil qui modifie automatiquement les photos-portraits afin de les rendre plus mémorables.

Testez votre "selfie" ici : popularity.csail.mit.edu

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant