La SCI

le
0

La Société Civile Immobilière (SCI) est une « personne morale ». Cette solution peut s'avérer très utile dans le cas d'une succession, d'une indivision ou d'un achat immobilier à plusieurs.

Principe de la SCI

Une Société Civile immobilière (SCI) désigne une société civile propriétaire d'un bien immobilier. Il peut s'agir d'une société civile de construction, de placement immobilier ou encore d'une société civile familiale.

La SCI se constitue devant notaire ou par acte sous seing privé et doit être immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés.

Les différentes SCI

La Société Civile Immobilière peut être créée avec profit dans le cadre d'une succession ou dans le cadre d'un achat immobilier par un couple non marié. On peut répertorier différents types de SCI. La SCI de location est la plus courante : elle consiste à réunir des parents ou amis, associés pour acquérir un bien immobilier. Chaque associé est propriétaire de parts de la SCI et non du bien lui-même.

La SCI de jouissance à temps partagé permet de vendre aux associés une part donnant accès à la jouissance du bien immobilier, pour un temps donné. La SCI d'attribution permet quant à elle d'acheter un bien pour le diviser ensuite. Ce genre de SCI évolue généralement vers la copropriété.

Avantages de la SCI

La SCI est intéressante fiscalement. Les associés n'étant pas propriétaires d'un bien immobilier, ils peuvent transmettre leurs parts de la société à un coût moindre que dans une succession immobilière traditionnelle.

La SCI permet aussi de gérer les indivisions connues par des héritiers, des concubins ou des couples mariés sous le régime de la séparation des biens.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant