La Sardaigne panse ses plaies après la tempête

le
0
LES SERVICES D'URGENCE S'AFFAIRENT EN SARDAIGNE
LES SERVICES D'URGENCE S'AFFAIRENT EN SARDAIGNE

OLBIA, Sardaigne (Reuters) - Les services d'urgence s'affairaient mercredi en Sardaigne après le passage de la tempête Cleopatra, qui selon le dernier bilan a fait lundi soir 16 morts et un disparu, ainsi que 46 blessés, dont trois sont dans un état critique.

Les autorités avaient avancé initialement un bilan de 18 morts avant de le ramener à 16 décès confirmés.

Les précipitations très abondantes ont provoqué des inondations, emporté des véhicules, et nombre de rivières sont sorties de leur lit.

Le mauvais temps a traversé l'Italie dans la nuit de mardi à mercredi et provoqué des inondations dans la province méridionale de Crotone, où des routes et des voies de chemin de fer ont été fermées. Rome a connu également de fortes précipitations.

Les habitants d'Olbia, ville de 50.000 habitants du nord-est de la Sardaigne, qui compte parmi les zones les plus durement touchées, ont déclaré que la tempête avait tout emporté et que l'aide n'arrivait pas assez vite.

Certaines routes ont été coupées, disloquées par la tempête, qui a déraciné des arbres, emporté des ponts et enseveli des rues sous les débris.

Mille sept cents personnes ont dû être relogées, dans des hôtels et des centres d'hébergement d'urgence.

Le gouvernement a décrété mardi l'état d'urgence dans l'île, où 450 millimètres d'eau se sont abattus en une heure et demie seulement. Le président du Conseil italien, Enrico Letta, a parlé mardi, à l'issue d'une réunion d'urgence de son gouvernement, d'une "tragédie nationale".

Gabriele Pileri; Eric Faye pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant