La santé, le logement et les transports ont plombé le budget des Français en 2012

le
1
Monkey Business Images/shutterstock.com
Monkey Business Images/shutterstock.com

(Relaxnews) - En 2012, 58% des Français ont eu le sentiment que les dépenses contraintes ont augmenté, révèle le Sofinscope/baromètre OpinionWay pour Sofinco, publié jeudi 6 décembre. La santé, le logement et les transports sont les trois postes qui ont le plus fortement pesé sur le budget des consommateurs cette année.

A l'heure de la crise, les Français estiment que 525? supplémentaires par mois seraient nécessaires pour vivre mieux. Pour le moment, 63% des consommateurs sont obligés de puiser dans leur épargne, même s'ils opèrent certains arbitrages pour joindre les deux bouts.

Les Français doivent d'abord repenser leurs dépenses de santé. Les charges de ce poste ont augmenté pour 68% de personnes interrogées. Le budget s'établit en moyenne à 570?. Résultat : six Français sur dix remettent à plus tard, voire même sacrifient, certains soins.

Par ailleurs, le logement s'impose comme une dépense contrainte très lourde, évalué à 616? en moyenne. Aussi, la facture énergétique a augmenté de 87%. S'ajoutent les transports, dont la hausse du budget est notable pour 84% de consommateurs.

En conséquence, les Français ont été obligés de réviser la bourse attribuée aux loisirs. Près de la moitié (47%) des sondés qui partent encore en vacances d'été (57%) a ainsi baissé cette somme, y consacrant en moyenne 1.157? par an.

Toutes ces données sont issues des enquêtes Sofinscope menées chaque mois par OnpinionWay pour Sofinco auprès d'échantillons représentatifs de la population française. Les enquêtes ont été réalisées entre septembre 2011 et septembre 2012.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • roulio86 le jeudi 6 déc 2012 à 15:13

    et en plus nous pouvons ajouter pour 2013 les taxes et impots supplementaires de notre cher gouvernement de socialos, donc je ne vois pas comment nous pourrions faire 0,8% de croissance...il y a bien que Mosco pour y croire....