La santé est étroitement liée à la position sociale

le
2

PARIS (Reuters) - L'existence et l'importance des problèmes de santé des Français est étroitement liée à leur position sociale et à leur niveau d'études, selon une étude publiée jeudi.

Les causes sont multiples, précise la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees).

Les populations défavorisées sont les plus exposées aux risques (travail pénible, de nuit, produits toxiques, pollution, logements surpeuplés) et leurs comportements sont moins favorables (prévention, nutrition et activité physique notamment), souligne-t-elle.

L'espérance de vie varie elle aussi selon la position sociale.

Pour les hommes, l'espérance de vie à 35 ans est supérieure de 6,3 ans chez les cadres par rapport aux ouvriers et elle est supérieure de trois ans pour les femmes. Cet écart est stable depuis 40 ans.

Les ouvriers vivent en outre un plus grand nombre d'années avec des incapacités.

Les taux de naissances prématurées et de petits poids à la naissance sont plus importants dans les foyers à faibles revenus et les enfants d'ouvriers souffrent davantage de surcharge pondérale et de mauvais état de santé bucco-dentaire que les enfants de cadres. A l'âge adulte, les cadres et les professions intermédiaires sont moins souvent obèses.

Dans l'ensemble de la population, l'espérance de vie à la naissance est de 85,4 ans pour les femmes en 2014 et de 79,2 ans pour les hommes, un écart qui se réduit.

En raison notamment des abus d'alcool et de tabac, des expositions professionnelles aux risques plus fortes et des comportements nutritionnels, on compte 2,2 fois plus de décès prématurés chez les hommes que chez les femmes.

Il y a 3,1 fois plus de morts violentes (suicides et accidents) chez les hommes que chez les femmes et ce rapport est de 3,3 pour les morts liées aux troubles mentaux et comportementaux.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 12 fév 2015 à 09:56

    Pour Bigot8 : utilisez le vocabulaire en usage, la souche gaullienne c'est certainement la souche gauloise....(gaullien vient du Général...), par contre l'appellation pleine d'humour, de racisme est sous-chiens (dérivé de souchiens...). Mais là pas de procès pour racisme anti blancs, c'est normal !!!!! On paye pour ces traîne-lattes et ça suffit au bonheur des socialos !!!!

  • bordo le jeudi 12 fév 2015 à 09:13

    Encore un scoop d'enfer publié par Reuters, qui fait un vrai travail de journalisme d'investigation : les pauvres sont moins bien soignés que les riches ! Que ce soit déplaisant et à corriger bien sûr, mais cela doit être le cas depuis le néolithique supérieur, alors pour le scoop...