La Sampdoria remporte un immense derby

le
0
La Sampdoria remporte un immense derby
La Sampdoria remporte un immense derby

Au terme d'un match exceptionnel aussi bien sur le terrain qu'en tribunes, la Sampdoria s'adjuge le derby de Gênes (2-3). Après avoir mené 3-0, les Blucerchiati se sont fait très peur, mais ils conservent finalement l'essentiel avec une victoire qui va leur faire énormément de bien.

Genoa 2-3 Sampdoria

Buts : Pavoletti (69e et 81e) pour le Genoa // Soriano (18e et 49e) et Eder (39e)

Dieu dit : "Que la lumière soit !". Et la lumière fut. On ne sait pas si il avait déjà pensé à créer Antonio Cassano à ce moment, mais c'est bien le pibe de Bari qui a éclairé le derby de la Lanterne. Mieux physiquement, même s'il n'a pas encore récupéré un physique divin - ça va être dur… -, Fantantonio a une nouvelle fois démontré que le football est avant tout une affaire de talent. Et Cassano en a à revendre malgré son caractère difficile. Sur l'ouverture du score de Soriano, c'est lui qui imagine une ouverture géniale. Quand Eder double la mise, c'est encore lui qui initie l'action en relais de Carbonero. Devinez qui offre ensuite son doublé à Soriano ? Cassano évidemment. Ce sera suffisant pour la Samp malgré une énorme réaction d'orgueil du Genoa. Et si Cassano réussissait maintenant le miracle de convaincre Conte de l'emmener à l'Euro ?

Cassano illumine la Lanterne


Comme souvent lors du derby de la Lanterne, le spectacle se trouve d'abord en tribunes. Le stadio Marassi est bouillant, les tifos sont superbes et le début de rencontre est d'ailleurs interrompu quelques instants en raison d'un manque de visibilité dû aux fumi' craqués en travées. Côté terrain c'est le Genoa, "à domicile" pour l'occasion, qui se met le premier en évidence avec une tête de Pavoletti qui fuit de peu le cadre (9ème). La Sampdoria réagit, elle, avec un bon coup franc de Zukanovic claqué en corner par Perin (14ème). Pas de quoi enflammer la rencontre ou plutôt pas encore. Car moins de cinq minutes plus tard, la défense du Genoa se laisse totalement surprendre par une ouverture en première intention de Cassano, à qui la trêve a visiblement fait du bien. Seul face à Perin, Soriano ne laisse pas passer sa chance d'ouvrir le score (0-1, 18ème).

Trop facilement pris à défaut, le Genoa s'emploie à vite rectifier le tir. Mais si les Rossoblu y mettent du cœur, ils sont bien trop brouillons pour surprendre la défense attentive de leur voisin génois. Les Blucerchiati semblent même plus en mesure de doubler la mise plutôt que de se faire rejoindre…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant