La saison touristique résiste au mauvais temps

le
0
En juillet, 15% des vacanciers ont tout de même écourté leur séjour, selon le cabinet Protourisme.

Ce devait être un été de rêve. La mauvaise météo a gâché les vacances en juillet, un mois qui s'annonçait pourtant prometteur, le printemps arabe dopant la destination France comme rarement un été. Avec la pluie et le froid, les terrasses de café sont quasi vides, les glaciers attendent le chaland, les campeurs plient bagage. «Une météo défavorable, c'est toujours un coup porté à l'économie du tourisme», souligne Didier Arino, directeur du cabinet Protourisme. Juillet sera «moins bon que l'année dernière», regrette Christian Pommier, qui préside la Fédération régionale de l'hôtellerie de plein air d'Auvergne.

Fin juin, après un bon premier semestre, Frédéric Lefebvre, secrétaire d'État au Tourisme, se réjouissait d'un été 2011 se présentant sous «les meilleurs auspices pour le tourisme français». En plus de son attractivité naturelle, la France bénéficie d'une parité euro/dollar favorable, de l'augmentation du niveau de vie des pays émerge

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant