La saison six de "Game of Thrones" va mettre fin à des mois de suspense

le
0
La saison six de "Game of Thrones" va mettre fin à des mois de suspense
La saison six de "Game of Thrones" va mettre fin à des mois de suspense

C'est un suspense digne du "qui a tiré sur J.R." de la série culte "Dallas". Dimanche, dix mois d'agonie toucheront finalement à leur fin pour les fans de "Game of Thrones" qui vont enfin connaître le sort du héros Jon Snow.La série médiévo-fantastique d'HBO, aux multiples records d'audience, a terminé sa cinquième saison en juin avec son personnage principal poignardé et laissé pour mort par des soldats qui se sont rebellés contre son autorité.Ces images ont déclenché d'intenses débats sur les réseaux sociaux, certains affirmant avec certitude sa mort, d'autres voyant poindre un retournement de situation et un retour en scène du héros.Sachant que plus de 20 millions d'Américains ont suivi chaque épisode - en incluant le streaming et les rediffusions, en plus de la diffusion télévisée en direct -, le retour de la série est un événement à la hauteur des plus grandes sagas télévisuelles, et notamment depuis que J.R. Ewing, le "méchant" de "Dallas", s'est fait tirer dessus en 1980.Une bande-annonce le mois dernier semblait doucher les derniers espoirs de survie pour Snow: on le retrouvait où on l'avait quitté à la fin de la saison 5, baignant dans son sang, le ventre lardé de coups de poignard."Il nous a quittés", murmure le chevalier Davos Seaworth.En un peu plus d'une minute et demie, la vidéo offre un aperçu alléchant de la suite des aventures des héros de la série, dispersés aux quatre coins du continent imaginaire de Westeros: les principaux ingrédients de la série - le sang, le sexe et les intrigues - sont toujours là.- Débats sans fin -"Game of Thrones", tiré des romans "Le trône de fer" de George R.R. Martin, raconte les intrigues de familles nobles qui s'affrontent pour le contrôle du pouvoir, tout en tentant de maîtriser les "Marcheurs blancs", créatures humanoïdes crépusculaires venues du Nord, réveillant les morts ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant