La saison de la pêche commence samedi

le
0
Coup d'envoi de la saison de la pêche à la truite samedi 8 mars robcocquyt/shutterstock.com
Coup d'envoi de la saison de la pêche à la truite samedi 8 mars robcocquyt/shutterstock.com

(Relaxnews) - 1.278.837 d'adeptes vont dépoussiérer leur canne à pêche à compter du samedi 8 mars, date d'ouverture de la saison de la pêche aux salmonidés en France.

Il devrait y avoir foule au bord des cours d'eau cette saison, puisque 173.034 cartes de pêche ont déjà été distribuées, confie la Fédération Nationale de la Pêche. Ce chiffre représente une augmentation de 60% par rapport à la même période en 2013.

Et l'ouverture de la pêche aux salmonidés est un temps fort pour les pêcheurs, d'autant que la truite est le poisson le plus recherché par les adhérents (38%).

Les lignes pouront être lancées jusqu'au 21 septembre prochain. Ces dates correspondent à l'ouverture de la pêche dans les cours d'eau de première catégorie. Car ceux de la seconde catégorie sont ouverts toute l'année. Ces eaux permettent de pêcher les sandres par exemple, mais pas le brochet qui lui aussi est soumis à une ouverture spécifique (de mai jusqu'à fin janvier de l'année suivante). 

Le nouveau portrait du pêcheur

Les stéréotypes ont certainement la vie dure. Qui n'imagine pas le pêcheur lambda sous les traits d'un homme souvent âgé, autour des 65 ans ? La Fédération Nationale de la Pêche a mené son enquête, avec le concours du cabinet Bipe, pour tracer le nouveau visage du pêcheur. Les idées reçues sont balayées d'emblée : les plus de 65 ans ne représentent que 16% des pratiquants. La réalité du cliché, les pêcheurs sont effectivement des hommes. Ils sont 97% à exercer leur hobby en eau douce. 

Les pêcheurs dépensent en moyenne 681 euros par an, sans compter le coût de la carte de pêche. C'est le matériel qui représente le budget le plus onéreux (155 euros). Les amateurs s'adonnent à la pêche surtout par loisir (53%), mais aussi pour être en contact avec la nature (20%). Les techniques préférées sont d'abord le coup (63%) suivi du leurre (55%) et de la pêche au vif (41%). 

L'ensemble de ces résultats sont issus d'enquêtes menées par le Bipe et le FNPF auprès de 7.900 pêcheurs et 160 structures associatives de pêche. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant