La Sacem répond aux critiques de Frédéric Mitterrand

le
0
A quelques jours du début du Midem, la société de perception de droits d'auteur s'insurge haut et fort. Pour la Sacem, les auteurs sont les grands oubliés des pouvoirs publics.

Répondre point par point aux critiques. A la veille du Midem, le grand marché de la musique qui se tiendra à Cannes la semaine prochaine, la société des auteurs compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) a souhaité répondre précisément aux vives critiques de Frédéric Mitterrand, le ministre de la Culture et de la communication formulées avant Noël. En effet, lors d'une question orale à l'Assemblée nationale le 22 décembre dernier, ce dernier a fustigé la Sacem lui reprochant tout à la fois son opacité de fonctionnement et ses tarifs vis à vis de tous ceux payant les droits de la Sacem. Au point d'ailleurs d'avoir demandé une mission d'inspection sur la société d'auteur. Cette mission doublerait le travail que mène chaque année la Commission de contrôle des sociétés d'auteur qui depuis plusieurs années expertise les comptes de ces dernières.

Pour Laurent Petitgirard, membre du conseil d'administration de la Sacem, « la mission d'inspection est la bienve

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant