La Russie va renforcer son arsenal nucléaire

le
6

(Précisions, contexte) MOSCOU, 30 janvier (Reuters) - La Russie a décidé de renforcer son arsenal nucléaire et sa présence militaire dans les zones stratégiques, ont annoncé vendredi le chef d'état-major des forces armées russes, le général Valeri Guerassimov, et le ministre de la Défense, Sergueï Choigou. Les relations entre Moscou et les pays occidentaux n'ont jamais été aussi tendues depuis la fin de la Guerre froide en raison du conflit dans l'est de l'Ukraine et de l'annexion de la Crimée en mars dernier par la Russie. Malgré les difficultés économiques dues aux sanctions internationales, à la chute du rouble et des prix du pétrole, le gouvernement russe entend mener à bien un ambitieux programme de près de 300 milliards de dollars en vue de moderniser ses forces d'ici 2020. L'armée va ainsi recevoir cette année une cinquantaine de nouveaux missiles nucléaires intercontinentaux, a annoncé le général Guerassimov lors d'une réunion à Moscou. "Le soutien apporté à nos forces nucléaires stratégiques, afin de leur assurer une efficacité optimale, combiné à la croissance de nos forces conventionnelles permettront d'éviter que (les Etats-Unis et l'Otan) imposent leur supériorité militaire à notre pays", a-t-il dit. La Russie doit aujourd'hui faire face à de nouvelles formes d'agression de la part de l'Occident, notamment dans le domaine économique, a poursuivi le général russe. "Les pays occidentaux ont largement recours à de nouvelles formes d'agression, combinant moyens militaires et non-militaires, comme dans les domaines de la politique, de l'économie et de l'information", a-t-il dit, rapporte l'agence de presse Interfax. Le projet de modernisation des forces armées conçu par le président Vladimir Poutine vise à renouveler entre 70 et 100% des armes et du matériel d'ici cinq ans, a confirmé lors de cette réunion le ministre de la Défense Sergueï Choigou. Il a précisé que les effectifs de l'armée russe allaient être renforcés dans les zones stratégiques en raison de la situation "politico-militaire". "La tâche assignée par le président, consistant à empêcher (quiconque) de contester la supériorité militaire de la Russie, sera menée à bien sans compromis", a-t-il assuré. (Thomas Grove; Jean-Philippe Lefief et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jpc50 le vendredi 30 jan 2015 à 18:58

    La vodka leur bouffe les neurones à ces malades ! Et pas qu'en Russie à l'évidence...

  • delapor4 le vendredi 30 jan 2015 à 14:42

    Bravo Monsieur Poutine ! Protéger la Russie c'est aussi protéger le monde entier du vampire de Washington.

  • hubertfa le vendredi 30 jan 2015 à 14:18

    Poutine est prêt à ruiner son pays pour satisfaire son ego. L'histoire risque fort de se répéter.

  • Berg690 le vendredi 30 jan 2015 à 14:07

    Pas envie de se laisser faire,le Poutine.

  • Breizhll le vendredi 30 jan 2015 à 14:04

    Les russes vont de nouveau manger des patates d'ici 2020.

  • M6194462 le vendredi 30 jan 2015 à 13:55

    Peu crédible.