La Russie tente d'empêcher les noces entre l'Ukraine et l'UE

le
0
Fin novembre, le sommet européen de Vilnius doit consacrer l'inclinaison de Kiev vers l'ouest, au grand dam de Moscou.

La Russie ne sait plus quoi faire pour tenter de stopper le glissement de l'Ukraine vers l'Europe. À trois semaines du sommet européen de Vilnius, où devrait être signé un accord d'association entre Kiev et les Vingt-Huit, le Kremlin se débat dans l'espoir, très incertain, d'éviter l'affront: voir son ancien satellite et principal allié, céder aux sirènes occidentales de Bruxelles. Lors d'un récent tête-à-tête de cinq heures dans sa résidence de Sotchi, Vladimir Poutine a tenté de convaincre son homologue ukrainien, Viktor Ianoukovitch, de renoncer. Tous les arguments de la diplomatie russe ont été déployés. Sur le mode taquin: l'Ukraine devra mettre aux normes CE son lard national, un mets qui joue dans l'imaginaire russe le même rôle que la frite belge chez les Français. Sur le ton de la mise en garde: votre pays va se retrouver «en situatio...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant