La Russie sous le feu des critiques, à six mois des JO de Sotchi

le
0
La gronde des militants de la cause homosexuelle s'amplifie à l'approche des Jeux Olympiques d'hiver de 2014. Ce mercredi 7 août, ce fut au tour de l'acteur Stephen Fry de monter au créneau contre une loi «antigay».

Alors que les préparatifs s'accélèrent à Sotchi, ville qui accueillera les Jeux olympiques d'hiver dans six mois, jour pour jour, de plus en plus de voix s'élèvent ces dernières semaines contre le gouvernement russe. La dernière en date est celle de l'acteur britannique Stephen Fry, qui a vu en Vladimir Poutine un «Führer jubilant», un d'Adolf Hitler en puissance. Dans une lettre ouverte adressée au premier ministre David Cameron et au Comité international olympique (CIO), l'acteur a dénoncé mercredi «la loi barbare, fasciste, que Poutine a fait passer à travers la Douma», en référence à la promulgation par le président russe d'une loi controversée punissant tout acte de «propagande homosexuelle» devant des mineurs.

Stephen Fry a ainsi récla...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant