La Russie se rapproche d'un accord avec l'Opep sur la production

le
0
    DOHA, 18 novembre (Reuters) - Le ministre de l'Energie russe 
Alexander Novak a déclaré vendredi, à l'issue d'une réunion avec 
ses collègues de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole 
(Opep), être de plus en plus confiant sur la possibilité d'un 
accord entre Moscou et l'Opep sur la production de brut. 
    Il a ajouté avoir eu une réunion fructueuse avec le ministre 
saoudien de l'Energie Khalid al-Falih à Doha, la capitale du 
Qatar, qui accueille un sommet réunissant les pays exportateurs 
de gaz. 
    S'exprimant devant des journalistes, Alexander Novak a 
précisé qu'un gel de la production était une des options passées 
en revue, tout en refusant de dire à quel niveau interviendrait 
un éventuel gel. 
    Il s'est également dit confiant de voir l'Opep finaliser le 
30 novembre à Vienne son accord de principe, annoncé en 
septembre, d'une baisse, modeste, de sa production pour la 
première fois depuis 2008 afin de réduire l'offre mondiale de 
brut et de rééquilibrer le marché. 
    Une source proche a dit à Reuters que les membres de l'Opep 
avaient proposé à l'Iran de limiter sa production à 3,92 
millions de barils par jour dans le cadre de cet accord sur la 
baisse de la production du cartel dans son ensemble. 
    Teheran a dit précédemment être prêt à accepter un gel à un 
niveau compris entre 4,0 et 4,2 millions de barils. 
    Selon la source, l'Iran n'a pas encore répondu à la dernière 
proposition de l'Opep. 
    Vers 11h10 GMT, les cours du pétrole avaient effacé une 
partie de leurs pertes accusées en début de séance pour ne plus 
reculer que de 0,1% à 0,3%, tout en restant plombés par la 
vigueur du dollar. 
 
 (Katya Golubkova et Rania El Gamal, Benoit Van Overstraeten 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant