La Russie se place sur le gaz israélien

le
0

Commodesk - Gazprom a annoncé le 26 février la tenue de négociations exclusives avec les exploitants du gisement de gaz Tamar, en mer Méditerranée, en vue d'exporter du gaz naturel liquéfié (GNL). Cet accord fait suite à une lettre d'intention signée en mars 2012 entre les deux parties.

La compagnie d'Etat russe compte utiliser une flotte de méthanier, les bateaux transportant du GNL, afin de récupérer le gaz et de l'acheminer vers ses destinations finales.

L'intérêt de Gazprom est de maintenir sa mainmise sur les exportations de gaz vers l'Europe. En mettant la main sur Tamar, la compagnie s'assurerait de ne pas subir la concurrence d'une entreprise ou d'un Etat concurrent dans son pré carré.

Le gisement de Tamar, qui entrera en production à la fin de l'année ou l'an prochain, contient près de 300 milliards de mètres cubes de gaz. Revendiqué par plusieurs pays (Israël, le Liban, la Syrie et la Turquie), il risque cependant d'attiser les conflits géopolitiques de la région. Gazprom négocie avec les compagnies ayant obtenu une concession auprès de l'Etat hébreu.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant