La Russie se dit prête à lâcher Bachar el-Assad

le
0
Une semaine après le massacre de Houla, Moscou se dit ouvert à un départ du président syrien. Dans le même temps, le régime a cédé aux exigences de la communauté internationale et autorisé une aide humanitaire.
o La Russie «ouverte» à un départ d'Assad

Soutien indéfectible du régime syrien, Moscou est-il prêt à lâcher son allié? Mardi, la Russie s'est déclarée «ouverte» à un départ de Bachar el-Assad. «Nous n'avons jamais dit ou posé comme condition qu'Assad devait nécessairement rester au pouvoir à la fin du processus politique», a expliqué le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Guennadi Gatilov. Tentant de se justifier, la Russie affirme ne jamais avoir soutenu le pouvoir personnel de Bachar el-Assad, mais avoir simplement voulu éviter une guerre civile. Pour Khattar Abou Diab, professeur à l'université Paris-Sud, spécialiste du Moyen-Orient arabe, «Assad pourrait être lâché, mais pas le régime».

Du côté des États-Unis, la position russe a été saluée. «Nous pensons qu'il y a un chemin à suivre et nous sommes prêts à le suivre. Nous invitons les Russes à contribuer à la solution», a lancé mardi Hillary Clinton, la secrétaire d'Et

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant